Главная | Случайная
Обратная связь

ТОР 5 статей:

Методические подходы к анализу финансового состояния предприятия

Проблема периодизации русской литературы ХХ века. Краткая характеристика второй половины ХХ века

Ценовые и неценовые факторы

Характеристика шлифовальных кругов и ее маркировка

Служебные части речи. Предлог. Союз. Частицы

КАТЕГОРИИ:






Généralités




Comme on l’a vu, le vocabulaire de la langue française, de même que celui de toute autre langue, change constamment. Son lexique varie et s’ enrichit à toute époque.

Parmi les différentes sources d’ enrichissement lexical il faut signaler l’ emprunt aux autres langues. Ce phénomène linguistique est étroitement lié au développement de la société, à l’ histoire du peuple. Il est déterminé par plusieurs facteurs matériels et psychologiques. Le progrès de la science et de la technique, celui de la vie politique et de la mentalité humaine, les relations commerciales et culturelles entre les peuples contribuent largement à l’ emprunt. Il est vrai que le terme « emprunt » a un sens assez vague, ou trop large, dans certains ouvrages linguistiques. Il est donc important, avant tout, de trouver une définition qui soit plus précise.

L. Deroy, dans son livre sur l’ emprunt linguistique, fait remarquer qu’ « On ne peut logiquement qualifier d’ emprunts dans une langue donnée que des éléments qui y ont pénétré après la date plus ou moins précise marquant conventionnellement le début de cette langue ».

En effet, on ne peut considérer comme de vrais emprunts que les mots étrangers acquis au début de la formation du français en tant que langue nationale. Il faut savoir distinguer l’ enrichissement du vocabulaire par emprunt de celui qui résulte du croisement de deux langues.

Donc, l’ emprunt est un mot ou un élément de mot pris par le français à une langue étrangère ou bien à une minorité nationale habitant la France (breton ; basque, flamand). Il est un élément étranger introduit dans le système linguistique du français.

L’ emprunt le plus fréquent et le plus apparent est celui d’ un mot étranger. Le peuple recevant un objet nouveau ou une notion jusque là inconnue d’ un autre peuple, accepte en même temps le nom de l’ objet ou de la notion. C’ est ce qu’ on appelle l’ emprunt lexicale. Par exemple, on a emprunté à l’ anglais les termes de marine dock, sloop ; de cinéma producer, sun-light ; de politique, d’ économie et de finances leader, dumping, lock-out, reconversion ; de chemin de fer wagon, tender, rail et d’ autres. En français il y a plusieurs mots venus de langues géographiquement très éloignées. Ils désignent souvent des produits naturels ou des animaux exotiques : colibri vient de la mer des Caraïbes,kangouroude l’ Australie, tomatedu Mexique, soya – de la Mandchourie , etc.

Parfois on prend à l’ étranger des significations nouvelles qui s’ ajoutent aux sens anciens de mots traditionels. Ainsi le mot jalousie a pris son second sens de 'sorte de persienne' à l’ italien gelosia, les mots convention et parlement ont emprunté leur valeur politique à l’ anglais.

« Quand un amateur de sport dit qu’ un tennisman est d’ une classe extraordinaire, qu’ il est en grande forme, et que grâce à son jeu scientifique, il a des chances d’ être qualifié pour la finale, il emploie des mots authentiquement français, mais avec des sens récents empruntés à

vikidalka.ru - 2015-2018 год. Все права принадлежат их авторам! Нарушение авторских прав | Нарушение персональных данных