|

5 :

.

. . .

:






LES CONSTRUCTIONS PARALLELES




Les constructions parallèles consistent à la construction hétérogène des phrases ou de leurs parties, à larrengement des membres de la proposition dans une certaine succesion.

Les constructions parallèles syntaxiques se joignent à des constructions parallèles lexicales, à lantithèse.

Ex. : Chimène De quoi quen ta faveur notre amour mentretienne

Ma générosité doit répondre à la tienne.

Rodrigue De quoi quen ma faveur notre amoure tentretienne

Ta générosité doit répondre à la mienne.

 

LA GRADATION

La gradation cest une figure qui consiste à disposer plusieurs mots ou pensées suivant une progressivité ascendante ou deccendante.

Ex. : - les mots va, coure, vole ! forment une gradation ascendante.

Ex. : En dehors du monde lettéraire, dit le journaliste il nexiste pas une seule personne qui connaisse lhorrible odyssée par laquelle on arrive à ce quil faut nommer, selon les talents, la vogue, la mode, la réputation, la renommée, la célébrité, la faveur publique, ces différents échelons qui mènent à la gloire, et qui ne la remplacent jamais. (Balzac).

Ex. : Cétait clair, cétait concis, cétait convaincant, cétait irréfutable. (Bonté)

LANTITHESE

Lantithèse figure par laquelle dans la même période on oppose des pensées ou des mots qui sont pour la plupart des antonymes. Ex. : Hier, rien. Aujourdhui, tout (V. Hugo)

(Le Petit Robert Opposition de deux pensées, de deux expressions que lon rapproche dans le discours pour en faire mieux ressortir le contraste.)

Jean qui pleure et Jean qui rit (Le titre dune nouvelle de Barbusse).

vikidalka.ru - 2015-2018 . ! |