Главная | Случайная
Обратная связь

ТОР 5 статей:

Методические подходы к анализу финансового состояния предприятия

Проблема периодизации русской литературы ХХ века. Краткая характеристика второй половины ХХ века

Ценовые и неценовые факторы

Характеристика шлифовальных кругов и ее маркировка

Служебные части речи. Предлог. Союз. Частицы

КАТЕГОРИИ:






Лак – лук – лик – люк.




Les sons se trouvant dans les mêmes conditions phonétiques nous aident à differéncier les mots ou les morphèmes, c-à-d, ils remplissent une fonction sémantique. (Le morphème – une partie de mot qui joue un rôle lexiqual ou grammatical : préfixe, suffixe , racine, flexion).

Mais les phonèmes n’existent pas isolément dans la langue , ils figurent dans la chaîne parlée, c–à-d, ils entrent en rapports avec les autres phonèmes.

On unie les sons en phonèmes non pas d’arprès leur similitude (parenté) acoustique ou articulatoire, mais selon leur parenté fonctionelle, s’ils remplissent la même fonction.

 

Ex : Si selon la position phonéthique les sons se prononcent de la façon différente, mais remplissent la même fonction, c-à–d, s’ils forment la même racine (mot, même radical, suffixe ou préfixe) ce sont des variétés du même phonème.

 

 

ε e

Ex. : pâ:te - pâ·té – pâtisseur ; bête – bêtise

Кот - кôтом

 

Les phonèmes constituent les plus petites unités phoniques de la langue. Ils sontindivisibles, mais tout de même un phonème ce n’est pas un phénomène simple, juste au contraire, il est complexe, car il renferme plusieurs indices constitutifs.

 

 

Ex. : « D » possède l’indice de sonorité à la différence de « t » :

dé – thé (игральнаякость ; наперсток); d’explosivité ; de pureté (n’est pas

nasal etc).

 

Mais la portée de ces indices dans la caractéristique du phonème n’est pas toujours la même. Tous les indices constitutifs des phonèmes ne jouent pas le même rôle (de la même importance), parmi ses indices il y a toujours quelques uns qui sont différenciels, c–à–d, des indices d’après lesquels un phonème se distingue d’un autre. Ex. : - d – t –sonorité.

Mais il y a des indices neutres, qui entrent dans la caractéristique d’un phonème, mais ils ne le distinguent pas d’un autre ( par ex. explosivité pour « d » et « t » ).

Les phonèmes forment des couples corrélatifs qui se different d’après un seul indice différenciel et dont les autres indices coïncident (d - t; z – s ; v – f ; - ∫ etc).

Dans la chaîne parlée les phonèmes se transforment selon la position qu’ils occupent, selon leur ambiance (l’entourage), selon les contacts et les combinaisons avec les autres phonèmes. Dans chaque nouvelle position les phonèmes se modifient et présentent des nuances et particularités diverses.

 

Ex. : a) – selon la place de l’accent :

ə ^ á ^ а ə ^ ə




Не нашли, что искали? Воспользуйтесь поиском:

vikidalka.ru - 2015-2018 год. Все права принадлежат их авторам! Нарушение авторских прав | Нарушение персональных данных